© Les Dérailleurs de Clamart 2019

  • Facebook
  • Twitter

Non !

Clamart n'aime pas le vélo

Si la plupart des clamartois voient le vélo d’un bon œil, pour preuve, l’affluence des visiteurs sur notre stand au dernier forum des associations et les succès de la bourse aux vélos que nous organisons tous les ans, cette bienveillance est loin d’être partagée par nos élus. 

Enfin,

ça dépend des jours !

Enfin, ça dépend des moments. En cette période ou le « green washing » (nettoyage par le vert) fait rage pour cause de prochaines élections, nous constatons un regain d’activité de la communication et des services de la voirie en faveur… du vélo. Article dans Clamart Infos, signalisation des doubles sens cyclables, peinture sur quelques bandes cyclables à l’abandon… ce n’est dans le premier cas que de la « com’ » et sur les « actions » la simple application de la loi et un entretien courant de nos infrastructures, deux réclamations que notre association formulait depuis plus d’un an lors de réunions avec l’élu en charge de la délégation aux transports. Tout vient à point à qui sait attendre, ne boudons pas notre plaisir mais c’est quand même étrange cette manie de repeindre la ville après et avant chaque élection municipale.

Du coté des sas vélos, on nous promet 13 sas vélos supplémentaires. Nous aurions préféré que notre demande de sensibilisation des automobilistes au respect de cette signalisation ait été prise en compte. Alors que nous le proposions, il nous a été refusé d’écrire pour Clamart Info un court article d’information sur l’utilité et le bénéfice de cette signalisation et les sanctions encourues en cas de non respect. Aujourd’hui force est de constater que rien ne change. Pire, nous constatons régulièrement la présence dans ces sas de véhicules municipaux. Un peu de pédagogie est souvent préférable et favoriserait le respect de ces dispositifs évitant ainsi des concerts de klaxon à cause d’un bus bloqué, entre autre, au croisement Jean Jaurès / Paul Vaillant-Couturier et ce n’est malheureusement pas la multiplication de cet équipement qui changera grand chose aux mauvaises habitudes.

Clamart Info nous parle de discussions avec notre département pour améliorer le réseau clamartois, nous y avons été conviés et nous nous sommes entendus dire que les quelques modifications que nous demandions sur la bande cyclable le long du tram T6 sur la D906 en particulier l’aménagement du point noir place de l’église Saint-François de Sales n’étaient pas réalisables. Aussi que la bande cyclable montante rue de Meudon allait être supprimée et que aucun accès vélo n’était prévu pour accéder au Véligo situé au terminus du tram T10.

 

On nous parle aussi de Véligo à la gare sans plus de précisions (date d’entrée en service, emplacement, capacité…), cela fait juste 5 ans que nous réclamons ces parkings vélos sécurisés. Mais où est donc l’amour du vélo ?

Une autre demande importante de notre part est de faire passer la rue du Président Roosevelt de 3 à 2 voies + 1 voie vélos dans la continuité de l’avenue Claude Trébignaud aussi à 2 voies avec l’arrivée du T10… Fin de non recevoir. Nous avons compris quelques semaines plus tard que ce refus était probablement motivé par le fait que l’équipe municipale agissait très discrètement pour obtenir une 3e voie voiture dans la forêt (voir la marche inter-associative du 29 juin et notre article à venir sur ce sujet). Donc malheureusement rien à espérer pour le moment avec le département, bien au contraire.

 

Enfin, notre maire s’enorgueilli d’adhérer au plan régional de location de vélo oubliant que c’est lui-même qui a supprimé les subventions de la mairie à l’achat d’un vélo électrique il y a quelques années déjà… 

Donc, Non, Clamart n’aime pas le vélo, pour preuve supplémentaire, Le Maire a confirmé en conseil municipal l’interdiction faite aux Dérailleurs et à deux autres associations clamartoise de participer au forum des associations prévu en 2020. Le nettoyage par le vert a ses limites, le nettoyage par le vide le remplace facilement, nous reviendrons ultérieurement sur cette décision arbitraire.